Actualités Entreprise

5 juin 2015 : brassons un avenir meilleur

BaBFBrassons un avenir meilleur

Le 5 Juin, le monde entier célèbre la journée mondiale de l’environnement afin de rappeler à quel point il est vital pour notre futur de préserver la nature. Le secteur de l’entreprise n’est pas en reste, et ressent le besoin de réaffirmer son engagement aux côtés des communautés sur la question.

 

La Journée Mondiale de l’Environnement est nécessaire, afin de rappeler à la société tout entière, l’importance de la protection de notre écosystème pour les futures générations. A cet effet, les Nations Unies encouragent toute action, isolée ou collective, pour accompagner cette sensibilisation au niveau mondial.

 

Les entreprises quant à elles, prouvent leur engagement en prônant des méthodes de travail plus respectueuses de l’environnement afin d’atténuer les effets de leurs activités sur la nature. Chez BRASCO, nous avons intégré un programme mis en place par notre actionnaire HEINEKEN depuis 2010 appelée « Brewing a Better Future » (brasser un avenir meilleur). Il repose sur 4 points clés : le suivi de notre consommation en eau et le traitement de nos eaux usées ; la baisse de nos émissions de CO2 ; l’utilisation de matières premières locales pour réduire la distance entre nos fournisseurs et nous, et favoriser l’essor de producteurs locaux ; la promotion de la consommation responsable d’alcool.

 

Comment « brasser » un avenir meilleur ?

 

HEINEKEN a une relation étroite avec l’Afrique depuis plus de cent ans. Aujourd’hui, le groupe a compris l’importance de la collaboration avec les populations pour favoriser la croissance du pays et de son activité. C’est la raison pour laquelle, il s’est donné pour objectif en Afrique, d’utiliser 60% de matières premières agricoles en provenance d’agriculteurs africains d’ici 2020. De nombreux projets ont déjà vu le jour au Nigeria, en Sierra Leone, en Egypte, au Rwanda, au Burundi, en Ethiopie, en Afrique du Sud et en République démocratique du Congo (RDC). Au Congo, BRASCO fournit en drêches plus de 200 éleveurs qui l’utilisent comme aliment de bétails. Les drêches sont des résidus issus de la distillation du malt. Considérées comme des déchets non réutilisables dans la fabrication de la bière, elles sont revendues par la quasi-totalité des brasseries dans le monde aux éleveurs et aux agriculteurs. BRASCO produit plus de 12 000 tonnes de drêches par an (estimation 2014), offertes gratuitement aux éleveurs congolais.

 

 

BRASCO autorise les éleveurs munis de véhicules à accéder à ses sites de production pour récupérer gratuitement de la drêche. Nous travaillons avec des transporteurs pour fournir ceux qui ne disposent pas de camions et dont les exploitations sont trop  éloignées de nos brasseries.

 

Accompagner les solutions de gestion et de recyclage des déchets.

 

Nous nous impliquons aussi dans la lutte contre l’insalubrité et le recyclage des déchets. Nous avons introduit depuis 2013 des boissons vendues dans des bouteilles plastiques, dans notre gamme de produits. Depuis cette date, nous recherchons des partenaires afin d’accompagner des projets de gestion et de recyclage des déchets.

 

Le plastique utilisé pour la fabrication de nos emballages (bouteilles et casiers) est recyclable à 100%. Nous avons acquis en 2013 une machine de conception de casiers grâce à laquelle nous réutilisons le plastique de nos coques usagées pour en créer de nouvelles. Nous fournissons aussi gratuitement en bouteilles et bouchons des entreprises spécialisées dans la transformation. Nous avons notamment participé au lancement d’une association à Brazzaville appelée « Partenaire 131 » spécialisée dans la création de pavés issus du traitement des déchets plastique. La structure a reçu un don de 70 moules de fabrication, des véhicules de ramassage, ainsi qu’un financement de départ. A Pointe-Noire, nos bouchons de bouteilles sont transformés en tuiles de résine, plus résistantes que les tuiles traditionnelles.

 

A Dolisie, la Fondation BRASCO participe au financement d’un service motorisé de pré-collecte de déchets devant profiter à 25 000 habitants de la ville. Le projet comprend l’achat d’équipements, la construction d’un site de transfert des déchets ménagers et la mise en œuvre d’activités de sensibilisation et de communication. Il est réalisé en partenariat avec la mairie de Dolisie, l’Union Européenne et l’ONG le GRET.

 

Enfin, pour prendre part à des projets plus importants, BRASCO a rejoint en 2013 le «Groupement des Embouteilleurs du Congo» (GEC). C’est une association à but non lucratif de loi 1901 dont la mission est de définir et de coordonner une position commune face aux enjeux environnementaux et commerciaux de l’activité d’embouteillage des produits en bouteilles en plastique (PET) et autres en République du Congo. Il regroupe les entreprises BRASCO, MAYO, RAJEC, Okiessi et Globaline.

 

La Fondation BRASCO, pour mener des actions citoyennes au quotidien.

 

Nous possédons une Fondation depuis 2011 qui réalise des actions d’utilité publique dans les domaines de l’éducation, la santé et l’environnement. Depuis sa création, nous avons construit des fontaines d’eau publiques pour faciliter l’accès des populations à l’eau potable ; nous avons participé à des actions d’assainissement en offrant du matériel aux comités des marchés en charge du maintien de la propreté à Brazzaville, Pointe-Noire et Dolisie. Nous organisons chaque année une opération de sensibilisation à Pointe-Noire sur la plage de la Côte Sauvage pour la préservation de nos rivages. Toutes ces actions nous permettent de répondre quotidiennement à des situations d’urgence et de venir en aide à des localités soucieuses d’améliorer le cadre de vie de leur population. Notre espoir : voir naître de plus en plus d’initiatives de ce type œuvrant en faveur d’un environnement plus sain pour les générations à venir.

 

© 2017 | BRASCO. Tous droits réservés.